Lecture-Imaginaire

Communauté de lecteurs pour partager nos lectures : fantastique, fantasy, science-fiction, bit-lit, etc.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Women in chains - Thomas Day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2513
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Women in chains - Thomas Day   Sam 22 Mar 2014 - 23:04

Women in chains de Thomas Day


Résumé :
    Mexique : Juarez. La ville monstre dévore ses femmes. Leurs souffrances et leur sang nourrissent des cauchemars si anciens que la mémoire des hommes les a oblitérés.
    Allemagne : Un eros-center. Cinq étages sans ascenseur, plaisir hâté pour luxure tarifée. La romance qui naîtrait dans ces murs ne pourrait que se poursuivre dans la folie et la violence.
    Groenland : L'hiver est le dernier refuge de Cassandra. La désolation glacée pour couver l'oubli. L'oubli de soi et du pouvoir de trop en voir.
    Afghanistan : Nous sommes les violeurs. Mercenaires et touristes. Toubib, Bobbie, Goran, le Juif et l'Australien... En mission, mystiques, égarés. Nous sommes les violeurs. Nous sommes les libérateurs.
    France : Les poings qui vengent, les pistons qui rendent les coups. Tous les coups silencieux de la lâcheté des hommes. La revanche extraordinaire sur la violence ordinaire.

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2513
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Women in chains - Thomas Day   Sam 22 Mar 2014 - 23:10

Pour le moment je n'ai lu que la première nouvelle, celle qui se déroule à Ciudad Juarez, et elle m'a bien retourné l'estomac. Elle est glauque, crade, violente, impossible et en même temps si réaliste... C'est un très bon texte, rien à dire à ce niveau, mais pas à mettre sous tous les yeux ni à lire quand on ne va pas super bien.
Je sens que le reste du recueil va être du même style, et même s'il me fait envie, il faut que je me prépare psychologiquement pour l'encaisser.

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2513
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Women in chains - Thomas Day   Mer 29 Oct 2014 - 14:59

J'avais commencé ce livre il y a un bon moment, mais je m'étais arrêtée au bout de la deuxième nouvelle à cause d'un trop plein de dégoût face à ce que racontait Thomas Day. Malgré tout, j'avais envie de le reprendre, d'aller au bout, et l'approche des Utopiales en a été l'occasion.

Cinq nouvelles, donc, plus ou moins longues, traitant toutes d'une façon ou d'une autre de la condition des femmes dans le monde à l'heure actuelle, et des violences, physiques, psychologiques, qu'elles subissent.

La Ville féminicide
Depuis des années, Ciudad Juárez est la ville la plus dangereuse qui soit au monde pour les femmes. Des centaines de meurtres, autant de disparitions, pas une seule condamnation, et une indolence absolue de la part de la police et des autorités. Thomas Day nous plonge d'emblée dans cet univers si hostile sans précaution, sans faux-semblant, pour nous confronter à l'horreur du mal.

Eros-center
Dans la grisaille quotidienne d'une ville allemande, un immigré turc succombe à l'attraction d'un eros-center, et à une prostituée d'origine africaine (je l'ai lu il y a un moment, je ne me souviens plus de son pays d'origine). Tout un jeu autour de l'illusion, du besoin de ne pas être seul, et de la tromperie.

Tu ne laisseras point vivre...
Cassandra s'est exilée au Groenland pour échapper à une malédiction familiale transmise de grand-mère à petite-fille et qui a trait au sexe. La nature de cette malédiction, et donc de sa fuite éperdue, se livre au fur et à mesure de la nouvelle, en même tant que le rapport d'une femme à son corps, sa sexualité, et le regard des autres sur elle.

Nous sommes les violeurs
Dans un futur proche, on recueille les témoignages de mercenaires ayant participé à la guerre contre l'opium en Afghanistan, ainsi que celui d'une de leur victime. Un texte dérangeant par la vision qu'un des mercenaires, ou plus précisément un des violeurs, a de ses actes, de leur portée, et de ce que cela a eu comme conséquences sur/pour les Afghanes.

Poings de suture
Enfin un peu d'espoir au milieu de cette violence. Une jeune femme qui refuse de subir, le dit haut et fort, et finit par dépasser son histoire. Le récit le plus banal, le plus quotidien, et qui permet de refermer le livre le cœur un peu moins lourd.

Ces cinq histoires ont en commun d'être très charnelles, dans le sens où elles s'attardent sur les corps, où elles les détaillent dans leurs moindres caractéristiques, même les plus sordides (scatophobes, s'abstenir), pour parler de l'esprit. Car, ou du moins est-ce ainsi que je l'ai ressenti, Thomas Day associe fortement les mouvements du corps et ceux de l'esprit, et le premier vient appuyer, expliquer le deuxième. Toutes les envies, toutes les douleurs viennent de cette « tyrannie » corporelle à laquelle personne ne peut se soustraire.

Au final, c'est un bon livre, à ne pas mettre entre toutes les mains, et qui peut permettre de s'interroger sur la condition féminine un peu partout dans le monde, surtout grâce à la bibliographie en fin d'ouvrage.

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Passionné
avatar

Féminin Age : 38
Inscrit le : 08/01/2013
Messages : 1153
Localisation : Morbihan

Voir le profil de l'utilisateur http://tanxvil.deviantart.com/

MessageSujet: Re: Women in chains - Thomas Day   Jeu 30 Oct 2014 - 10:59

J'étais complètement passé à côté de cette chronique! Ce livre me parait bien tentant, d'autant plus que tous les livres que j'ai pu lire de cette auteur ont l'air à l'opposé de ce recueil de nouvelles. A découvrir donc Smile

_________________
Look at my king all dressed in red.
Iko iko on day.
I'll bet you five dollars he'll kill you dead.
Jockamo-feena-nay.

"American Gods" Neil Gaiman
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Women in chains - Thomas Day   

Revenir en haut Aller en bas
 

Women in chains - Thomas Day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» women in chains....
» RIEN QUE... WONDER WOMAN !
» FRISANO THOMAS
» Les illustrations de Thomas Nast
» Thomas Mann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-Imaginaire :: Littérature de l'imaginaire :: Fantastique-