Lecture-imaginaire

Communauté de lecteurs pour partager nos lectures : fantastique, fantasy, science-fiction, bit-lit, etc.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wastburg - Cédric Ferrand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2502
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Osama - Lavie Tidhar

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Wastburg - Cédric Ferrand   Ven 14 Nov - 17:04

Wastburg de Cédric Ferrand


Résumé :
    Wastburg, une cité acculée entre deux royaumes, comme un bout de bidoche solidement coincé entre deux chicots douteux. Une gloire fanée qui attend un retour de printemps qui ne viendra jamais. Dans ses rues crapoteuses, les membres de la Garde battent le pavé. Simple gardoche en train de coincer la bulle, prévôt faisant la tournée des grands ducs à l’œil ou bien échevin embourbé dans les politicailleries, la loi leur colle aux doigts comme une confiture tenace. La Garde finit toujours par mettre le groin dans tous les coups foireux de la cité. Et justement, quelqu'un à Wastburg est en train de tricoter un joli tracassin taillé sur mesure. Et toute la ville attend en se demandant au nez de qui ça va péter.

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2502
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Osama - Lavie Tidhar

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Wastburg - Cédric Ferrand   Ven 14 Nov - 17:05

Je lis assez peu de fantasy parce que je suis très sélective et que je déteste le schéma « combat du bien contre le mal », « sauver le monde », etc., donc Wastburg m'a de suite fait envie.

En plus de sortir des codes habituels de la fantasy, le roman sort aussi du schéma narratif classique : pas de héros, pas de personnage principal, mais une histoire par chapitre, même si des personnages reviennent à plusieurs reprises et qu'une trame générale apparaît peu à peu.

Wastburg est une cité construite sur une île à l'embouchure d'un fleuve marquant la frontière entre le Waelmstat et la Loritanie, indépendante, et peuplée par des habitants renégats des deux pays. Autrefois dirigée par les majeers, tout à changé après la Déglingue, disparition de la magie, et l'organisation politique de la cité est désormais constituée d'un burgmaester, de maesters, avec sous leurs ordres des échevins et des prévôts chargés d'assurer la sécurité de Wastburg et de ses habitants par l'intermédiaire de la Garde (qui comprend la fluviale, la douane, la sécurité portuaire, etc.). Et ce sont eux que nous suivons, les divers membres de la Garde, leurs supérieurs, leurs auxiliaires, tout en profitant d'un aperçu privilégié de la vie quotidienne wastburgienne. Bien évidemment, il n'y a aucune grandeur dans tout ça, mais de la mesquinerie, de l'égoïsme, de l'opportunisme, de la fierté, de la camaraderie ; rien que de très commun, en fin de compte, et c'est ce que j'ai apprécié dans ce livre. La xénophobie des Walburgiens originaires du Waelmstat à l'encontre de ceux de Loritanie est également une donnée qui revient régulièrement, présenté du point de vue du Waelmstat, mais avec beaucoup d'humour et de dérision de la part de l'auteur, qui, en définitive, se moque tendrement de ses personnages.

L'autre point que j'ai beaucoup aimé, c'est le style de Ferrand. Sa langue est riche, gouailleuse, pleine d'expressions imagées et d'argot. C'est une véritable plongée dans la rue wastburgienne et un moyen de lui donner corps, de la faire entrer dans la réalité. Pour moi qui adore les langues en général, je trouve ce parti pris délicieux et j'aimerais en faire autant, avoir la même imagination.

Au final, l'histoire racontée compte peu, car le plaisir de lecture vient des tranches de vie présentées, de la richesse de l'expression, et d'une réflexion légère et amusante sur la vision qu'on peut avoir de soi-même, sur les autres et sur le passé, sur ce que l'on considère comme moderne ou comme archaïque ; une question intemporelle. Il ne faut donc pas chercher une grande histoire en entamant ce livre, mais un jeu d'ombres et de lumière sur une scène de théâtre.

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Masculin Inscrit le : 04/11/2014
Messages : 115

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Wastburg - Cédric Ferrand   Ven 14 Nov - 20:39

Me tente bien celui-là. La couverture est magnifique affraid
Revenir en haut Aller en bas
Grand Roi
avatar

Masculin Age : 26
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 5576
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Wastburg - Cédric Ferrand   Sam 15 Nov - 0:03

Ah ! J'avais déjà croisé ce bouquin car je me souviens de la couverture (qui est superbe comme l'a souligné Tango's !) et il m'avait fait envie, mais j'avais perdu le titre. Vu ton avis Anaterya il vient d'atterrir dans ma wish-list Wink Merci !

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2502
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Osama - Lavie Tidhar

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Wastburg - Cédric Ferrand   Sam 15 Nov - 0:15

En plus de la couv' (qui est effectivement très sympa), c'est le titre/nom de la ville qui m'a attirée : la « ville ravagée », c'est intriguant !

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Grand Roi
avatar

Masculin Age : 26
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 5576
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Wastburg - Cédric Ferrand   Mer 14 Oct - 23:20

Grâce à Anaterya qui m'avait envoyé ce livre, j'ai enfin pu prendre connaissance de cette histoire. Et quel régal, franchement !

Je ne reviendrai pas sur le résumé, Anaterya l'a très bien détaillé. L'histoire se déroule chapitre par chapitre, où l'on suit un personnage différent à chaque fois, et au fur et à mesure on sent que quelque chose se trame, on repère des liens entre chaque chapitre. Pour avoir lu le final, ce n'est pas cette histoire de fond qui est importante, c'est l'immersion totale offerte par l'auteur dans Wastburg.

Ici, aucune grandeur, ni de héros, de chevalier ou de tout ce qui fait la fantasy héroïque : Wastburg est la fange des deux royaumes voisins. Vies misérables dans une ville misérable et crasseuse, voilà ce qui vous attends. Avec le style de l'auteur qui donne corps à cette ville et nous donne réellement l'impression d'y être : ce parlé plein d'argot que l'on imagine très aisément être parlé par la population locale Smile

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
 

Wastburg - Cédric Ferrand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [salon] Japan Event... à Clermont-Ferrand !!!
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» Cédric
» Japan event clermont-ferrand 6-7 novembre 2010
» salon ID-créatives de Clermont Ferrand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-imaginaire :: Littérature de l'imaginaire :: Fantasy :: Dark fantasy-