Lecture-Imaginaire

Communauté de lecteurs pour partager nos lectures : fantastique, fantasy, science-fiction, bit-lit, etc.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le meilleur des mondes - Aldous Huxley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Intégré
avatar

Féminin Age : 22
Inscrit le : 04/01/2013
Messages : 30
Localisation : Québec
Livre en cours : Orgueil & Préjugés de Jane Austen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Ven 4 Jan 2013 - 23:51

Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley


Résumé :
    Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d'œuvre de la littérature d'anticipation, a fait d'Aldous Huxley l'un des témoins les plus lucides de notre temps. Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miettes... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique


Éditeur : Pocket
Date de sortie : 1932
Disponible en format Poche : Oui



_________________
A novel must show how the world truly is, how characters genuinely think, how events actually occur. A novel should somehow reveal the true source of our actions.

Jane Austen
Revenir en haut Aller en bas
Intégré
avatar

Féminin Age : 22
Inscrit le : 04/01/2013
Messages : 30
Localisation : Québec
Livre en cours : Orgueil & Préjugés de Jane Austen

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Ven 4 Jan 2013 - 23:51

Lorsque j'ai appris que j'allais devoir lire ce roman pour les cours je n'étais pas très emballée. Je ne suis pas une très grande amatrice de science-fiction ni de ce genre d'histoires. Après ma lecture, j'ai un avis très mitigé puisque j'ai noté des points positifs mais aussi des points négatifs. Toutefois, je crois que si j'avais un mot à trouver pour qualifier ce roman ce serait : fascinant.

L'histoire débute assez lentement puisqu'on nous explique comme fonctionne le système de créations des embryons. Qui sont les Alphas, les Bêtas, les Deltas et les Epsilons, quel est leur rôle dans ce nouveau monde. J'ai particulièrement aimé comment l'auteur décrit cet univers. Les mœurs ne sont plus du tout les mêmes.
Les gens vivent comme s'ils appartenaient à tous. Les notions de fidélité, de mariage et de la morale comme on la connaît encore aujourd'hui n'existent plus. Les enfants tous élevés dans des centres de conditionnement ne comprennent pas les concepts de liberté et même ceux de père et mère. On a délibérément effacé toute trace de la science, de l'Histoire avant la nouvelle ère, celle de Notre Ford, si je me souviens bien.
Pour le lecteur, c'est déstabilisant de se retrouver dans un monde totalement contraire au nôtre. Par contre, ce que j'ai moins aimé c'est le manque de réels rebondissements comme s'ils étaient tellement travaillés qu'au final il n'y a plus aucune surprise.

On parle beaucoup du personnage de Bernard Marx, un Alpha aux idées complètement différentes des autres. Il est très souvent rejeté par tous et surtout par le femmes puisque son allure n'est pas celle d'un vrai Alpha. Il est l'un des personnages principaux mais j'ai trouvé qu'il manquait un peu de profondeur comme si on en était resté à la surface. Il est arrivé la même chose avec le personnage de Lenina Crown qui est le personnage qui nous fait voir exactement la réaction de tous face aux idées différentes qui sortent du cadre du conditionnement. Il lui manque aussi un petit quelque chose qui l'aurait rendu plus vrai.

Le personnage que j'ai le plus apprécié est John. John le Sauvage celui qui vient d'une réserve reculée ou les gens vivent encore comme autrefois (c'est-à-dire comme nous).
Il est selon moi le personnage le plus travaillé le plus profond et le plus attachant.
Ses émotions nous sont plus décrites et, puisqu'il semble être le seul personnage nous ressemblant le plus, il a, disons, quelque chose de particulier.

Le style d'écriture d'Aldous Huxley est très précis et plein de détails. Ce n'est pas un texte très aisé à lire puisqu'il y a énormément de choses à retenir et parfois il est un peu confus. Il m'a fallu beaucoup temps pour le lire et bien le comprendre. Certains passages étaient assez long mais une fois passés le reste est captivant.

En somme, j'ai apprécié ce roman qui m'a amenée à réfléchir et à me questionner sur bien des aspects de la société, qui m'a permis de découvrir un tout autre genre.
Je ne le conseille pas aux plus jeunes qui pourraient ne pas bien le comprendre et s'en lasser très vite.

_________________
A novel must show how the world truly is, how characters genuinely think, how events actually occur. A novel should somehow reveal the true source of our actions.

Jane Austen
Revenir en haut Aller en bas
Assidu
avatar

Féminin Inscrit le : 20/12/2012
Messages : 397
Livre en cours : La Guerre des clans, tome 6 : Une sombre prophétie - Erin Hunter

Voir le profil de l'utilisateur http://biblifantasy.blogspot.fr/

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Sam 5 Jan 2013 - 11:34

Un bouquin à lire, sans conteste. Le questionnement et le rapport à la société est encore d'actualité, et c'est ce qui fait la force de cet ouvrage.

Par contre, plus personnellement, je n'ai que très moyennement apprécié. Le style a vieilli et n'est pas exempt de longueurs, qui ont failli plusieurs fois me faire tomber le livre des mains. Je crois que j'ai eu le "tort" de le lire après 1984, qui m'a paru bien plus pertinent et frappant. Le Meilleur des mondes est plus poussif, et si j'ai bien aimé le discours sur les sentiments humains (c'est surtout cet aspect-là que j'ai retenu comme différent de 1984), il ne m'a pas frappée comme l'a fait Orwell. Le discours d'Orwell sur l'humanité m'a paru plus juste, ou en tout cas mieux développé et mis en avant.

Bref bref/ Un monument, mais à lire avant 1984 Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2517
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Dim 5 Mai 2013 - 16:48

Pour faciliter le boulot de Valar, ce livre est aussi à ranger dans la dystopie Very Happy

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Grand Dragon
avatar

Féminin Age : 25
Inscrit le : 20/12/2012
Messages : 4045
Localisation : Castelcerf
Autre : Libraire :)

Voir le profil de l'utilisateur http://le-dragon-qui-lit.blogspot.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Dim 5 Mai 2013 - 16:51

Anaterya a écrit:
Pour faciliter le boulot de Valar, ce livre est aussi à ranger dans la dystopie Very Happy


Merci ! Evidemment il n'y a pas de sous-forum pour ça >< *va faire des yeux doux à Agenor pour qu'il en recréé Very Happy *

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2517
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Dim 5 Mai 2013 - 16:52

Surtout que j'ai un ou deux livres de dystopie à présenter ^^

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau lecteur

Masculin Inscrit le : 05/09/2013
Messages : 6
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://thibaultdelavaud.unblog.fr/

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Dim 22 Sep 2013 - 15:05

Pour ma part, Le meilleur des mondes m'avait laissé une impression très mitigée. Je trouve notamment que le livre a beaucoup vieilli et que le monde décrit n'est plus tellement vraisemblable, ni susceptible de se réaliser un jour. Le livre est intéressant pour son aspect historique et on comprend pourquoi il a eu un tel retentissement lorsqu'il est paru. Il a également le grand mérite d'avoir lancé le genre de la dystopie. D'un point de vue littéraire, je le trouve moins intéressant que 1984 de Orwell.

Mon préféré parmi les 3 dystopies les plus célèbres est Fahrenheit 451 de Bradbury. L'auteur a vraiment été visionnaire et la société dans laquelle nous vivons ressemble en beaucoup de points à celle décrite dans Fahrenheit 451.

_________________
Thibault Delavaud, auteur indépendant,
http://thibaultdelavaud.unblog.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Lun 10 Mar 2014 - 22:44

Le meilleur des mondes est très différent de 1984 qui est d'un abord plus facile, c'est vrai, d'une lecture plus agréable aussi...mais de là à dire qu'il n'est plus susceptible de se réaliser un jour? Il faudrait que je le relise...
Revenir en haut Aller en bas
Cerbère
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 6014
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Sam 14 Juin 2014 - 0:47

Je viens de le terminer :-) Tout d'abord je tiens à remercier les membres qui m'ont conseillé de lire Le meilleur des mondes avant 1984 parce qu'il est vrai que je préfère partir du moins bon pour terminer par le meilleur, que l'inverse - au risque de trouver la lecture très longue.

J'ai été plutôt emballé par le début de ce roman, qui est assez court - 280 pages. Le monde imaginé par Huxley est bien pensé avec le speech des bébés-flacons et tout le conditionnement qui fait que la société fonctionne comme elle est. En revanche à partir du moment où l'on suit l'histoire de Bernard et du Sauvage j'y ai perdu un peu d'intérêt, je ne sais pas pourquoi mais c'est comme si c'était une deuxième partie totalement différente de la première.

J'ai également eu beaucoup de mal avec l'échange entre John et l'administrateur mondial sur des choses "interdites", c'était de longs dialogues ponctués de pas mal de philosophie/réflexion un peu barbant. Quant à la fin ... beh bon, voilà quoi :/

J'ai tout de même été ravi de lire ce livre qui se lit facilement et qui montre un avenir possible. Quant au fait qu'il puisse ou non se réaliser, je dirais qu'en l'état actuel des choses il y a peu de chances que ça se produise dans le siècle à venir, mais plus tard pourquoi pas - nous ne savons pas de quoi l'avenir sera fait Wink

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
Grand Dragon
avatar

Féminin Age : 25
Inscrit le : 20/12/2012
Messages : 4045
Localisation : Castelcerf
Autre : Libraire :)

Voir le profil de l'utilisateur http://le-dragon-qui-lit.blogspot.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Sam 18 Juil 2015 - 13:48

Je viens de le terminer...

Je ne pense pas qu'il soit plus réalisable que 1984 ou Fahrenheit 451. Je dirais même que le plus réalisable de tous ceux que j'ai lu reste Les Monades Urbaines de Silverberg.

Bon et mon principal problème, comme vous pouvez vous en douter du coup, c'est que je l'ai lu après avoir lu un paquet d'autres dystopies, et que même si celle-ci est particulièrement visionnaire (écrite en 1931 et elle transcrit bien notre société égoiste qui ne pense qu'au bonheur et à son petit confort), finalement ces thèmes ont été tellement repris qu'elle n'a plus grand chose d'original et est un peu fade.

Comme les autres, je recommande de le lire avant tout le reste, et en plus c'est vrai qu'il est plus facile et plus abordable (de loin) que 1984 !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Assidu
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 06/01/2015
Messages : 158
Localisation : Raxacoricofallapatorius

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Dim 19 Juil 2015 - 4:54

Effectivement comme tu peux le souligner Valar Morghulis, je pense que si on lit beaucoup de ce genre de livre, on est vite lassé par l"histoire qu'on trouve assez redondante.
J'ai du coup je suppose eu la chance de le lire en étant vierge de toutes autres lectures dystopiques (à part Fahrenheit 451), du coup il m'en reste un souvenir vraiment TRÈS bon de ce livre. Je l'ai lu assez jeune il me semble, du coup mes souvenirs sont très lointains je ne pourrai même plus me souvenir de pourquoi j'ai tant aimé. Mais ça ne me gênerait pas de le relire pour voir si comme toi, trop de livres sont passés devant mes yeux depuis pour réellement en apprécier celui là.
Revenir en haut Aller en bas
Cerbère
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 6014
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Dim 19 Juil 2015 - 16:29

Je suis comme vous deux, au bout d'un moment les dystopies deviennent assez redondantes (cataclysme écologique, dictature ou endoctrinement dès le plus jeune âge pour fonder une société basée sur le bien être).

C'est marrant, je relis mon avis 1 an après et je ne garde en mémoire que la première partie du livre où il y a toute la description logistique de la création et du maintien des meilleurs des mondes, et pas du tout la deuxième partie que j'avais, apparemment, trouvée longue xD

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
Assidu
avatar

Féminin Inscrit le : 20/12/2012
Messages : 397
Livre en cours : La Guerre des clans, tome 6 : Une sombre prophétie - Erin Hunter

Voir le profil de l'utilisateur http://biblifantasy.blogspot.fr/

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Mar 21 Juil 2015 - 11:47

Ce qu'il y a c'est qu'il ne faut pas confondre les bouquins fondateurs avec les bouquins qui ont suivi, et imputer aux premiers le manque de renouvellement du genre ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Cerbère
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 6014
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Dim 26 Juil 2015 - 19:14

Justement j'arrive à faire la distinction entre les dystopies qui ont posé la base du genre, et les dystopies actuelles qui sont un peu redondantes. C'est pour ça, je trouve, que l'on devrait commencer par lire les plus anciennes. Pour ne pas être trop imprégné des actuelles et y trouver des répétitions Smile

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
Assidu
avatar

Masculin Age : 33
Inscrit le : 21/06/2015
Messages : 296
Localisation : Orléans
Livre en cours : La Huitième Couleur

Voir le profil de l'utilisateur http://metalfrance.net

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Mar 28 Juil 2015 - 21:02

Vous me faites peur... j'ai acheté ce livre et sa suite il y a peu.... j'ai peur de regretter du coup malgré toute la bonne presse que j'ai eu par plein de monde sur le premier tome.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion"
St Augustin.

"Le drame de notre temps, c'est que la bêtise s'est mise à penser"
Jean Cocteau
Revenir en haut Aller en bas
Cerbère
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 6014
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Mer 29 Juil 2015 - 23:25

Ah non non non, c'est une excellente dystopie à lire en premier avant toutes les autres, puisque c'est l'une des première (LA première ?) à être parue Very Happy Il faut voir ça comme le mode de fonctionnement d'une société à priori idéale. Et de toute façon le livre se lit rapidement, il est assez petit Wink

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2517
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Jeu 30 Juil 2015 - 2:04

La première c'est Nous autres !

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Cerbère
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 6014
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Jeu 30 Juil 2015 - 13:38

En tout cas ça reste parmi les premières, largement avant toutes celles de young adult que l'on a en ce moment Smile

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
Assidu
avatar

Masculin Age : 33
Inscrit le : 21/06/2015
Messages : 296
Localisation : Orléans
Livre en cours : La Huitième Couleur

Voir le profil de l'utilisateur http://metalfrance.net

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Jeu 30 Juil 2015 - 18:59

Ravage rentre dans les dystopies ou pas ? Sinon j'en aurai déjà lu une ^^

Jamais entendu parlé de Nous autres par contre.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion"
St Augustin.

"Le drame de notre temps, c'est que la bêtise s'est mise à penser"
Jean Cocteau
Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2517
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Jeu 30 Juil 2015 - 19:12

Non, c'est du post-apo.

Et on parle assez peu de Nous autres, parce qu'elle date de 1920 et qu'elle est rarement rééditée, mais c'est une fondatrice qui est toujours aussi bonne.

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Assidu
avatar

Masculin Age : 33
Inscrit le : 21/06/2015
Messages : 296
Localisation : Orléans
Livre en cours : La Huitième Couleur

Voir le profil de l'utilisateur http://metalfrance.net

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Jeu 30 Juil 2015 - 19:41

Je vais tenter de me renseigner dessus alors. Merci Smile

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion"
St Augustin.

"Le drame de notre temps, c'est que la bêtise s'est mise à penser"
Jean Cocteau
Revenir en haut Aller en bas
Grand Dragon
avatar

Féminin Age : 25
Inscrit le : 20/12/2012
Messages : 4045
Localisation : Castelcerf
Autre : Libraire :)

Voir le profil de l'utilisateur http://le-dragon-qui-lit.blogspot.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Ven 31 Juil 2015 - 10:36

Mindkiller a écrit:
Vous me faites peur... j'ai acheté ce livre et sa suite il y a peu.... j'ai peur de regretter du coup malgré toute la bonne presse que j'ai eu par plein de monde sur le premier tome.

Non je te rassure il est vraiment bien Smile il donne juste un sentiment de déjà vu si tu as lu pas mal de dystopies avant ! Mais ça n'enlève rien à sa qualité !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Assidu
avatar

Masculin Age : 33
Inscrit le : 21/06/2015
Messages : 296
Localisation : Orléans
Livre en cours : La Huitième Couleur

Voir le profil de l'utilisateur http://metalfrance.net

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Ven 31 Juil 2015 - 17:03

Ok, comme je suis plutôt vierge de toutes lectures en dystopies, ça devrait aller alors Smile

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion"
St Augustin.

"Le drame de notre temps, c'est que la bêtise s'est mise à penser"
Jean Cocteau
Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2517
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Mer 21 Oct 2015 - 4:06

Bon, je l'ai lu la semaine dernière, et en attendant d'écrire ma chronique, je peux déjà dire que j'ai bien aimé, surtout les incompréhensions entre le Sauvage et les civilisés, notamment Lenina. Et puis la fin est juste magnifique Very Happy

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2517
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   Jeu 5 Nov 2015 - 0:38

Ce roman est un des grands classiques de la dystopie, et je l'avais commencé il y a déjà longtemps. Toutefois, je ne sais plus pourquoi, j'avais fini par abandonner ma lecture. Mais, puisque j'ai envie de parfaire ma culture SF, je l'ai enfin repris.

Le roman s'ouvre sur une visite du Centre d'Incubation et de Conditionnement de Londres-Central, alors que le directeur présente aux nouveaux étudiants le fonctionnement des lieux en leur montrant l'organisation et leurs activités des divers services. Cela permet à l'auteur de nous présenter d'emblée son monde de façon simple et rapide, même si cela n'évite pas un certain didactisme qui peut sembler artificiel, mais qui n'en reste pas moins efficace. On découvre alors un monde dans lequel la reproduction n'a plus rien de biologique, mais est entièrement gérée de façon industrielle, et que les embryons, fœtus et jeunes enfants sont conditionnés afin de se satisfaire totalement de l'avenir qui leur est destiné. En plus de ça, on constate à tel point cette société est choquée par les notions de « père » et surtout de « mère », ainsi qu'à toutes les notions biologiques dans la procréation. Dans ce cadre, nous suivons deux employés du Centre d'Incubation et de Conditionnement de Londres-Central, un homme qui ne se sent pas à sa place car son physique n'est pas celui de sa caste, Bernard, et une jeune femme que le premier cherche à impressionner, Lenina. Pour se faire, il l'emmène dans une réserve de sauvages du Nouveau Mexique, un endroit où la technique n'est pas autorisée, où les humains se reproduisent à l'ancienne, où il n'y a pas de soma pour se sentir bien dans sa peau. Mais là, ils vont rencontrer une londonienne qui s'est perdue dans la réserve des années auparavant, Linda, ainsi que son fils, John, né de façon naturelle et conçu avec l'actuel directeur du Centre d'Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. Et c'est en décidant de les sauver, de les ramener à la civilisation (et pour Bernard de les utiliser pour se faire valoir), que l'action du roman va vraiment commencer à mes yeux.

Ce roman est une critique féroce du monde de l'époque d'Aldous Huxley, et même si je ne souscris pas à sa vision de l'évolution de la société, des façons dont on parviendra à ce qu'il présente dans son texte, j'aime particulièrement certains des points sur lesquels il appuie particulièrement.

Ce qui m'a le plus marquée, au-delà de la modification de la reproduction et de la sexualité, c'est l'injonction de consommation, qui diffuse dans tous les aspects de la vie, et particulièrement dans les loisirs, qui doivent toujours se faire grâce à divers accessoires, les plus sophistiqués possibles. Dans le même ordre d'idée, personne ne va songer à réparer un vêtement abîmé, ou quelque objet que ce soit usé ; à la place, on se contente de remplacer. Sachant que ce livre a été écrit en 1932, on a une dénonciation très claire de ce qui va se produire de façon généralisée quelques années plus tard.

J'ai un problème dans la représentation de la sexualité que donne Huxley, car si celle de sa société civilisée peut par moment sembler assez proche des injonctions actuelles sur la multiplication des partenaires, du libertinage assumé, tout en conservant un sexisme prononcé, je ne m'y retrouve absolument pas. Et, à l'opposé, John se comporte comme beaucoup d'hommes de l'époque à laquelle le livre a été écrit, ce qui fait que je suis encore en porte à faux. Il n'empêche que l'analyse des réactions de Lenina comme de John est très solide d'un point de vue sociologique, et l'évolution, ou la non-évolution, du point de vue des personnages est également très bien traitée.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce livre qui est très riche, mais je ne m'en sens pas vraiment capable. En tout cas, j'ai vraiment aimé cette lecture, et la fin, aussi bien celle de Bernard que celle de John, est juste magnifique !

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le meilleur des mondes - Aldous Huxley   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le meilleur des mondes - Aldous Huxley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le meilleur des mondes - Aldous Huxley
» Le Meilleur des Mondes • Aldous Huxley
» [Huxley, Aldous] Le meilleur des mondes
» Le Meilleur des Mondes - Aldous Huxley
» LE MEILLEUR DES MONDES de Aldous Huxley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-Imaginaire :: Littérature de l'imaginaire :: Science-fiction :: Dystopie-