Lecture-Imaginaire

Communauté de lecteurs pour partager nos lectures : fantastique, fantasy, science-fiction, bit-lit, etc.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Demain le monde - Jean-Pierre Andrevon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 22/03/2013
Messages : 2506
Localisation : Île-de-France
Livre en cours : Le Concile de fer - China Mieville

Voir le profil de l'utilisateur http://oceandepages.eklablog.com

MessageSujet: Demain le monde - Jean-Pierre Andrevon   Jeu 23 Juil 2015 - 2:34

Demain le monde de Jean-Pierre Andrevon


Résumé :
    « C’est un cercle vicieux. Toi, tu te trouves au centre de ce cercle, avec tes quatre milliards de frères qui seront bientôt, si vite, six milliards, tu es au centre de ce cercle debout dans ton jardin mouillé, les pieds dans les feuilles de l’automne pourrissant, et tu lèves la tête vers le ciel bouché, muet, inutile, et tu cries au-dedans de toi il n’y a rien à faire ? Et comme, malgré tout, la translucide main d’espérance s’accroche encore à toi, tu répètes et tu répètes encore et encore… il n’y a rien à faire ? »
    Depuis sa première nouvelle parue en mai 1968 (ça ne s’invente pas), et son premier roman, Les Hommes-machines contre Gandahar, l’année suivante, Jean-Pierre Andrevon a publié près de six cents récits, romans, scénarios de films ou bandes dessinées. Une oeuvre immense, essentielle à coup sûr, engagée plus qu’à son tour, traversée par une exceptionnelle grâce, parfois, et toujours portée par une manière de colère, une urgence, une nécessité à alerter, dénoncer, aimer aussi… Demain le monde, ou un livre monument pour un auteur phare, la sélection de la crème des nouvelles rédigées par un nouvelliste d’exception, vingt-deux récits de science-fiction glanés sur quarante-cinq années d’une carrière qui n’a pas fini de marquer le genre et bien au-delà. Une référence.

_________________
« Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi. »

Revenir en haut Aller en bas
 

Demain le monde - Jean-Pierre Andrevon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Rossignol, Mario & Ste-Marie, Jean-Pierre] Agrippa - Tome 1: Le Livre noir
» [Cabanes, Jean-Pierre] Ciao Bella
» Le Club des Poètes de Jean-Pierre ROSNAY
» [Justice] Jean-Pierre Treiber... coupable ou innocent ?
» Photos de Jean Pierre COUDERT I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-Imaginaire :: Littérature de l'imaginaire :: Science-fiction-