Lecture-imaginaire

Communauté de lecteurs pour partager nos lectures : fantastique, fantasy, science-fiction, bit-lit, etc.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 JDR et littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Intégré
avatar

Masculin Age : 51
Inscrit le : 21/11/2015
Messages : 44
Localisation : Scy-Chazelles
Livre en cours : Les sources du mal

Voir le profil de l'utilisateur http://rgdsl-auteur.blogspot.fr/

MessageSujet: JDR et littérature   Lun 7 Déc - 12:14

Vieux joueur de JDR, c'est l'union de cette passion avec mon gout pour la littérature fantasy et l'histoire qui m"a amené brutalement à l'écriture. Bien longtemps, le JDR m'a permis de 'matérialiser" mon imaginaire. Maintenant je matérialise ce même imaginaire par l'écriture et réalise à quel point le JDR a développè ma capacité construire des situations et à façonner des personnages. Une expérience bénéfique pour moi, qu'en est-il pour d'autres qui auraient pu avoir le même parcourt?

Revenir en haut Aller en bas
Passionné
avatar

Féminin Age : 33
Inscrit le : 13/04/2013
Messages : 1419

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Lun 7 Déc - 22:46

Je lis et je fais du JDR mais aucun n'influence l'autre. ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Passionné
avatar

Féminin Age : 43
Inscrit le : 06/09/2013
Messages : 1104
Localisation : Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur http://etemporel.blogspot.fr/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Mar 8 Déc - 11:04

Moi, je suis tout à fait d'accord avec toi, RGDSL, cela influence énormément mes écrits. Quand on me fait remarquer par exemple que j'ai tendance à revenir sur des événements à peine passés pour les expliquer, je sais d'où ça vient : de ma perpétuelle recherche de cohérence quand je joue avec d'autres. Du coup, cela déteint sur ma manière d'écrire. Smile

_________________
eTemporel, mon blog littéraire
Imag'In Café, blog collectif et forum sur l'imaginaire, rejoignez-nous !
De Blogs en Books, pour tous ceux qui ont un blog littéraire à faire connaître
Revenir en haut Aller en bas
Intégré
avatar

Masculin Age : 51
Inscrit le : 21/11/2015
Messages : 44
Localisation : Scy-Chazelles
Livre en cours : Les sources du mal

Voir le profil de l'utilisateur http://rgdsl-auteur.blogspot.fr/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Jeu 10 Déc - 21:00

En fait, mes deux premières idées de romans ne sont que les backgrounds "romancés" de deux de mes personnages... Quelle meilleurs façon de maîtriser la personnalité d'un héros de roman qu'on écrit, que d'avoir incarné ce personnage en jeu de rôle?

_________________
Pas de bruit... pas de cri...



http://rgdsl-auteur.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Passionné
avatar

Féminin Age : 33
Inscrit le : 13/04/2013
Messages : 1419

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Jeu 10 Déc - 22:14

Je ne suis pas d'accord avec ce point de vue concernant des PJs.
Les PJs sont et deviennent ce qu'ils sont car ils ont évolué avec d'autres PJs et ont été dirigés dans des directions par le MJ.

Par contre là où le JDR influence l'écriture c'est lorsque tu crées un monde. Lorsque tu crées un monde complètement avec les races, les histoires, la chronologie etc. Tu as forcément une meilleure perception si tu as été MJ. De nombreux mécanismes viennent naturellement. Tu sais comment construire un scénario dans une campagne et a fortiori une histoire cohérente avec de nombreux PNJs. Cet "entraînement" mental et les réflexions sur la société, les civilisation et les petits trucs scénaristiques sont fluides et coulent de source.

La fantasy au sens généraliste (donc JDR + littérature) est influencée par les mythes et légendes de nos ancêtres. Il suffit de prendre des exemples basiques :
- Races : Elfes/Nains
- Monstres : Trolls/Dragons
- Classes : Druides/Mages

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Intégré
avatar

Masculin Age : 51
Inscrit le : 21/11/2015
Messages : 44
Localisation : Scy-Chazelles
Livre en cours : Les sources du mal

Voir le profil de l'utilisateur http://rgdsl-auteur.blogspot.fr/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Ven 11 Déc - 8:39

Kallindra a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec ce point de vue concernant des PJs.
Les PJs sont et deviennent ce qu'ils sont car ils ont évolué avec d'autres PJs et ont été dirigés dans des directions par le MJ.

Nous ne devons pas aborder le JDR de la même façon. Les MJ avec qui je le pratique, laissent une très grande liberté d'action au joueur pour incarner son personnage. Le MJ gère la partie, mais ne dirige jamais les personnages, laissant ainsi une très grande latitude de choix aux joueurs. C'est un risque assumé, mais comme nous nous connaissons depuis des lustres, il n'y a que très rarement des débordements. L'avantage est que le MJ ne s'occupe pas des personnalités ( des fois forts épicées ) des personnages qu'incarnent ses joueurs, et n'a à se préoccuper que du reste... Si on ne prend pas la directions souhaitée, ce n'est pas grave, il improvise et s'adapte, le but étant plus de vivre une aventure, que de suivre un scénario.


Kallindra a écrit:
De nombreux mécanismes viennent naturellement. Tu sais comment construire un scénario dans une campagne et a fortiori une histoire cohérente avec de nombreux PNJs. Cet "entraînement" mental et les réflexions sur la société, les civilisation et les petits trucs scénaristiques sont fluides et coulent de source.

Effectivement être MJ apprend à gérer de très nombreux paramètres, et développe le sens de l'adaptation, ainsi que celui de l'improvisation. Fourmillant d'idées, il m'arrive souvent, quand j'écris, de quitter la ligne prévue pour mon histoire et lancer mes personnages dans des directions que je n'avais pas prévues au départ, ni même envisagées. Il me faut alors m'adapter à ces brusques changements, comme un MJ avec des joueurs imprévisibles. C'est un des aspects de l'écriture qui me plaît énormément, d'où le parallèle que je fais entre mes expériences de JDR et ma façon d'écrire.



_________________
Pas de bruit... pas de cri...



http://rgdsl-auteur.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Passionné
avatar

Féminin Age : 33
Inscrit le : 13/04/2013
Messages : 1419

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Ven 11 Déc - 9:54

RGDSL a écrit:
Kallindra a écrit:
Je ne suis pas d'accord avec ce point de vue concernant des PJs.
Les PJs sont et deviennent ce qu'ils sont car ils ont évolué avec d'autres PJs et ont été dirigés dans des directions par le MJ.

Nous ne devons pas aborder le JDR de la même façon. Les MJ avec qui je le pratique, laissent une très grande liberté d'action au joueur pour incarner son personnage. Le MJ gère la partie, mais ne dirige jamais les personnages, laissant ainsi une très grande latitude de choix aux joueurs. C'est un risque assumé, mais comme nous nous connaissons depuis des lustres, il n'y a que très rarement des débordements. L'avantage est que le MJ ne s'occupe pas des personnalités ( des fois forts épicées ) des personnages qu'incarnent ses joueurs, et n'a à se préoccuper que du reste... Si on ne prend pas la directions souhaitée, ce n'est pas grave, il improvise et s'adapte, le but étant plus de vivre une aventure, que de suivre un scénario.

Alors si mes MJs nous laissent une grande latence en terme de caractère et de cohésion. Mais ton personnage est créé pour un contexte particulier et évolue dan un contexte précis avec des personnages spécifiques. Pour moi le PJ est indissociable de son groupe de PJs. Sans eux il ne serait pas ce qu'il est.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Intégré
avatar

Masculin Age : 51
Inscrit le : 21/11/2015
Messages : 44
Localisation : Scy-Chazelles
Livre en cours : Les sources du mal

Voir le profil de l'utilisateur http://rgdsl-auteur.blogspot.fr/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Ven 11 Déc - 11:10

Kallindra a écrit:

Alors si mes MJs nous laissent une grande latence en terme de caractère et de cohésion. Mais ton personnage est créé pour un contexte particulier et évolue dan un contexte précis avec des personnages spécifiques. Pour moi le PJ est indissociable de son groupe de PJs. Sans eux il ne serait pas ce qu'il est.

C'est là que notre conception du JDR diffère. Pour nous, les PJs ne sont pas indissociables d'un groupe, bien au contraire. Même si cela n'est pas fréquent, un personnage peut très facilement quitter le groupe pour diverses raisons ( intérêt personnel du perso, incompatibilité d'humeur, etc ) Mes amis et moi, ne créons jamais de PJs dans le but de créer un groupe cohérent et bien souvent, ils sont créés chacun de son côté. C'est vrai, cela ne facilite pas la vie au MJ, qui doit souvent gérer des situations "rockn'roll, mais cela permet de l'intensité dans le roleplay. Il ne faut pas y voir une ode à l'individualisme, mais juste une façon d'aborder le JDR de façon plus aboutie. Le background d'un personnage étant en même temps son histoire pré-aventure, que sa carte d'identité psychologique, il n'est pas très sain de le jouer à géométrie variable, dans l'intérêt d'un groupe. Si le PJ ne s'adapte pas au groupe, il n'en fait pas partie et le joeur refait un nouveau PJ. Rien ne s'oppose à ce qu'il puisse réapparaître à un autres moment... Jusqu'à présent, tout le monde semble y trouver son compte, car dans notre groupe d'amis, cette façon de façonner des PJs perdure depuis trente ans, avec, au final, le même amusement. C'est peut-être pour cela que mon gout pour les background étoffés a fini par me donner celui de l'écriture.

_________________
Pas de bruit... pas de cri...



http://rgdsl-auteur.blogspot.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Passionné
avatar

Féminin Age : 43
Inscrit le : 06/09/2013
Messages : 1104
Localisation : Rhône-Alpes

Voir le profil de l'utilisateur http://etemporel.blogspot.fr/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Mer 30 Déc - 13:06

J'ai plutôt tendance à être d'accord avec toi, RGDSL. J'ai toujours joué là où le RP était suffisamment libre pour me permettre de faire évoluer mon personnage comme je l'entendais, essayer des choses, voir comment il ou elle évoluait en fonction des circonstances. Mes personnages existent par eux-mêmes et je les ai à de nombreuses reprises insérés dans mes textes. Il est évident que les rencontres les forgent, mais rien n'empêche d'amener dans son texte quelque chose ou quelqu'un qui le fait évoluer de manière similaire, si cette manière t'a plu ! Wink

_________________
eTemporel, mon blog littéraire
Imag'In Café, blog collectif et forum sur l'imaginaire, rejoignez-nous !
De Blogs en Books, pour tous ceux qui ont un blog littéraire à faire connaître
Revenir en haut Aller en bas
Intégré
avatar

Féminin Age : 25
Inscrit le : 12/07/2017
Messages : 45
Livre en cours : L'apprentie du magicien de Trudi Canavan

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-alicia.blog4ever.com/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Mar 18 Juil - 14:50

Cette conversation commence à dater et je ne sais pas si il y a toujours des rolistes intéressés par ce débat, mais personnellement je le trouve intéressant alors je me permet de le relancer Smile

Pour ma part mes parties ont souvent beaucoup d'importance dans mon écriture. La preuve, actuellement j'écris un comics qui est la suite directe d'une partie de JDR. L'avantage, c'est que comme chacun a créé son personnage comme il l'entend, ça créé des personnalités ou des particularités auxquelles je n'aurais pas forcément pensé, ou du moins que je n'aurais pas cerné de la même manière. C'est donc un bon moyen pour avoir de bons personnages sans trop se creuser la tête, vu que chacun met sa pierre à l'édifice. Et là où je rejoins Kallindra, c'est que même si chaque PJ est indépendant, aussi bien vis-à-vis des autres PJ que du MJ, les aventures passées à leur côtés sont finalement une partie de plus de leur BG, et qui peut avoir eu une incidence sur ses choix de vie et sa personnalité.

Finalement c'est la même chose que dans la vraie vie. Ce n'est pas parce que tu es un être indépendant que les autres n'ont pas une influence sur toi. Par exemple, la plupart du temps on perd de vue ses amis de lycée. Pourtant, ce sont eux qui nous ont poussés à faire certains choix, qui nous ont conseillé sur des sujets importants comme notre orientation ou plus futile comme un livre à lire. Pareil pour nos profs, on ne les as pas choisi, et ils étaient loin définir qui nous sommes, mais la motivation qu'ils ont su ou non nous transmettre et les notes qu'ils nous ont donné ont influencé notre avenir, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Et c'est la somme de toutes ses interactions qui font de nous qui nous sommes aujourd'hui.

Dans le cas d'un JDR c'est assez similaire, bien que ça dépende de l'implication du joueur dans ce genre de considération. C'est sûr qu'après un simple oneshot, on est pas trop investit dans son perso ou dans le groupe. Mais après une campagne, on a forcément évolué. On a pu monter de niveau et chercher à acquérir des compétences utiles à l'aventure, ou gagner des items. Un PNJ (ou un PJ) peut avoir fait un coup bas à notre perso et ainsi nous inciter à changer légèrement son caractère, imperceptiblement au début, puis de façon de plus en plus marquante au fur et à mesure. Dans certains JDR tel que l'Appel de Cthulhu il y a même la possibilité d'avoir des séquelles psychologiques, ce qui aura bien sûr un impact sur les parties futures. Bien sûr que nos personnages existent par eux-même, mais ils sont influencés par leur environnement, tout comme nous.

Après il est évident que quand tu t'en inspire pour écrire, rien ne t'oblige à tout garder. Mais j'ai effectivement remarqué que les gens qui écrivaient avec les personnages ne partaient pas du personnage de la fin de la partie/campagne, mais bien de celui qu'il était qu'on il a été créé, voir de l'idée qu'on se faisait de son évolution au départ. Je pense que ça dépend du nombre de parties qu'on a faite avec ce personnage, on est plus enclin à conserver les "modifications" quand on a joué des années avec ce PJ, plutôt que quand on l'a incarné le temps d'une ou deux parties. Reste Kahlan a raison, si un élément d'une partie nous a inspiré et qu'on souhaite le développer pour faire avancer son intrigue, il suffit de le faire.


Mais au delà des personnages il ne faut pas oublier la composante des mondes dans lesquels les jeux évoluent. Comme le dit Kallindra, le fait de créer un univers de JDR est une expérience enrichissante. Cependant je pense que créer un monde directement pour un roman est assez équivalent, et peuvent même aller ensemble. Mais c'est toujours intéressant de faire évoluer des joueurs dans un monde qu'on a créé, pas pour le façonner mais bien pour voir comment ils réagissent face à ses règles. Bien sûr les joueurs n'auront jamais la réaction véritable de personnes vivants dans ce monde, mais c'est toujours bien de confronter ses idées et sa manière de voir à celle des autres. Et puis ça peut donner des idées d'intrigues.

Ceci-dit, même quand on a pas soi-même créé le monde dans lequel la partie se déroule, et qu'on soit MJ ou non, je trouve que c'est toujours enrichissant pour l'écriture, surtout si on change régulièrement de jeu. Simplement parce qu'on est constamment en train de chercher à comprendre les règles propres à ce monde, et au MJ si ce n'est pas nous, ce qui permet d'étendre ses horizons. C'est comme quand on se plonge dans un livre, d'un auteur ou d'une saga à l'autre il faut revoir tout ce qu'on sait, se poser de nouvelles questions. Mais le fait d'être actif de ce monde donne encore plus envie de s'y investir, et de le découvrir. On est maître de son personnage, et dans une certaine mesure de son avenir, ce que ne permet pas un livre.

Jouer régulièrement avec des personnes différentes permet également de confronter nos manières de réagir, et la vision que l'on a du monde et de certains comportements. Je pense que s'inspirer des PJ que l'ont ne joue pas soi-même permet d'avoir un panel de caractères plus important, et ça fait du bien dans une histoire de pas juste avoir une ribambelle de cliché sur pattes. A condition bien sûr de jouer avec des personnes investit dans la partie, mais sinon j'ai envie de te dire de changer d'amis :p


Bon voilà, c'était un avis un peu long mais je trouve vraiment que c'est un sujet intéressant, et j'espère relancer le débat ^^
Revenir en haut Aller en bas
Passionné
avatar

Féminin Age : 29
Inscrit le : 07/04/2015
Messages : 1199
Localisation : FranceTrotter
Livre en cours : Autre-Monde tome 6 : Neverland

Voir le profil de l'utilisateur http://editionsdumondepremier.wordpress.com/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Mer 19 Juil - 10:38

Alors je vais répondre de façon plus concise, car ce que tu dis est très intéressant et je suis plutôt d'accord :-P
L'imprévisibilité des autres joueurs oblige à prendre en compte des réactions qui ne seraient pas les nôtres et qui ne nous paraissent pas forcément logiques. du coup, lorsqu'on écrit, on peut se mettre à la place de personnages très différents, ce qui enrichit l'histoire et la rend plus plausible !
Revenir en haut Aller en bas
Intégré
avatar

Féminin Age : 25
Inscrit le : 12/07/2017
Messages : 45
Livre en cours : L'apprentie du magicien de Trudi Canavan

Voir le profil de l'utilisateur http://carnets-alicia.blog4ever.com/

MessageSujet: Re: JDR et littérature   Mer 19 Juil - 14:44

C'est ça! Dans le comics que j'écris et qui fait suite à une partie de jdr, je demande toujours aux autres joueurs leur avis sur la réaction qu'a leur perso dans mes histoires, comme ça j'ai des persos plus variés que si je les avais tous sortis de ma tête, et cohérent. Et puis c'est un bon exercice pour apprendre à faire des persos divers pour ses autres écrits Smile
Revenir en haut Aller en bas
 

JDR et littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone
» Littérature Castlevania par SAS : collection de couvertures!
» Littérature coréenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-imaginaire :: Détente :: Discussions générales-