Lecture-imaginaire

Communauté de lecteurs pour partager nos lectures : fantastique, fantasy, science-fiction, bit-lit, etc.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nos petites Boules de Poils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 02/03/2013
Messages : 2010
Localisation : dans ma fourmilière

Voir le profil de l'utilisateur https://monuniversfantasy.wordpress.com/

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 10:57

Ce sont de vrais chochottes les rats en fait Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 635

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 10:58

Fragilité due aux expériences menées sur des rats souches qui ont donné nos rats domestiques. Pas chochottes, juste fragiles à cause des hommes.

_________________
Ma bibliothèque perso:
Mes livres sur Babelio.com
Revenir en haut Aller en bas
Rat de bibliothèque
avatar

Féminin Age : 28
Inscrit le : 02/03/2013
Messages : 2010
Localisation : dans ma fourmilière

Voir le profil de l'utilisateur https://monuniversfantasy.wordpress.com/

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 11:00

Je ne savais pas ! Je suis contre les expériences sur les animaux !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Masculin Age : 25
Inscrit le : 28/09/2016
Messages : 111
Livre en cours : le livre perdu des sortilléges

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 11:09

tous les animaux domestique et d'élevage on été modifier par l'homme au fil du temps, ils sont malheureusement devenus incapable de se débrouiller sans nous, seul les chats ont put garder leur instinct sauvage.

Je trouve dommage qu'on les ai privé de leurs nature véritable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 11:37

Je ne suis plus étonné de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Féminin Age : 20
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 146
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 13:31

327e a écrit:
Je ne savais pas ! Je suis contre les expériences sur les animaux !

Oui, et non. J'ai envie de dire, ça dépend énormément de l'expérience en question. Et malheureusement, il est nécessaire de développer des modèles animaux pour soigner les humains aussi bien que les animaux eux-mêmes (même si c'est surtout les premiers qui sont privilégiés... mais ça c'est une autre histoire). C'est indiscutable. Tout réside dans la manière de le faire.

Autrefois, il n'y avait aucune éthique. On utilisait les animaux pour tout et n'importe quoi, pour des expériences douteuses, on en utilisait un nombre ridiculement énorme, et les pratiques s'apparentaient à de la torture. Mais ça, c'était avant.


Maintenant, il y a de nombreuses mesures qui ont été prises, en particulier au niveau européen. Il y a des comités d'éthique : chaque scientifique qui veut avoir recours à des animaux de laboratoire doivent d'abord présenter leur projet à un comité d'éthique et expliquer comment ils utiliseront les animaux, pourquoi, et combien. Et le comité accepte ou non. C'est très règlementé et on essaie toujours d'utiliser des méthodes où il n'y a pas besoin d'animaux (ça aussi c'est au niveau législatif européen).

De la même manière, ont été mises en place des grilles d'évaluation de la douleur qui se basent sur le comportement, l'apparence, et des mesures (fréquence cardiaque, pression artérielle etc) tout au long de l'expérience pour évaluer le niveau de douleur de l'animal et y adapter le traitement anti-douleur. De plus, passé un certain seuil de douleur, l'expérience doit être arrêtée sur cet animal, et si impossibilité de traitement, il est euthanasié afin de lui éviter plus (+) de souffrances.
Certes ces grilles ont une limite : elles manquent d'unification (de nombreuses grilles différentes, pas les mêmes critères, et surtout pas la même manière de compter les points : certaines se basent sur une moyenne ce qui est absurde), et certains critères sont encore éthiquement sous-évalué (certaines choses considérées comme douleur moyenne et qui nous paraissent bien plus importantes). Mais elles ont le mérite d'exister et d'être utilisées, ce qui est déjà une belle progression et montre la volonté de la communauté scientifique à faire preuve d'éthique dans ses expériences sur animaux.

De plus, je peux vous assurer que tous les animaux de laboratoire ne sont pas malheureux. J'ai un exemple notamment qui devrait vous convaincre : il y a des chiens de laboratoire qui ont pour rôle de tester l'appétence de croquettes. Concrètement, on leur présente deux gamelles, il en choisit une, ça veut dire qu'elle est plus appétente, et en répétant cela sur de nombreux chiens, ça donne une valeur statistique de l'appétence, qui est utile pour les croquettes, mais aussi très utile pour les médicaments. Et bien ces chiens-là, en plus de bien manger, ont des personnes qui sont payées pour leur faire des caresses tous les jours et s'assurer de leur bien-être moral !

J'aimerais également ajouter que, en Europe, la commercialisation de produits cosmétiques ayant fait l'objet d'expériences sur les animaux est interdite, y compris les produits importés (on en a récemment entendu parler car l'UE en a fait un rappel de cette directive suite à un cas - article).
Je précise juste que cette directive s'applique pour les tests de produits cosmétiques uniquement. Mais il y a dans les cosmétiques des produits, notamment des conservateurs et solvants à usages autres que cosmétiques, qui eux peuvent avoir été testés sur animaux pour des raisons de santé (car utilisés en pharmacie, agroalimentaire etc).


En bref, de nos jours nous ne pouvons pas nous passer de l'utilisation de tests sur animaux, mais nous essayons de limiter leur emploi au maximum et de développer des méthodes alternatives (notamment si je ne dis pas de bêtises, les cultures cellulaires à base de cellules souches sont en essor, mais je ne suis pas sûre) afin de pouvoir, un jour, arrêter complètement ces tests.
Je suis pour les expériences sur les animaux et je l'assume pleinement, mais ça comprend tout ce que j'ai dit avant, c'est-à-dire des expériences qui respectent le bien-être animal et l'éthique. Et ça ne m'empêche pas de souhaiter de tout cœur qu'on parviendra, le plus rapidement possible, à ne plus utiliser d'animaux pour des expériences.

PS : je suis étudiante vétérinaire, je défends la cause animale, et ma formation m'a permis d'être renseignée sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 13:50

Dans le fond ce que tu dis a du sens et j'ai bien tout compris...tu as pris des pincettes en essayant de justifier ces actes.
Je le comprends.

Mais ça me fait penser au "libre arbitre" de chacun. L'animal n'a pas demandé à servir de cobaye pour une expérience. L'animal n'a pas demandé à être ce qu'il est.
J'ai pleinement conscience que la science n'en serait pas là aujourd’hui si il n'y avait pas les animaux pour servir de testeurs et j'ai aussi pleinement conscience que nous vivons dans un monde qui fonctionne ainsi (à l'image de la chaine alimentaire) mais humainement parlant, j'ai vraiment du mal.

Oui nous sommes heureux de pouvoir utiliser des médicaments à foison, des produits chimiques divers pour notre propre confort mais moralement (et là je parle de l'éthique), ça me froisse.

Citation :
De plus, je peux vous assurer que tous les animaux de laboratoire ne sont pas malheureux. J'ai un exemple notamment qui devrait vous convaincre : il y a des chiens de laboratoire qui ont pour rôle de tester l'appétence de croquettes. Concrètement, on leur présente deux gamelles, il en choisit une, ça veut dire qu'elle est plus appétente, et en répétant cela sur de nombreux chiens, ça donne une valeur statistique de l'appétence, qui est utile pour les croquettes, mais aussi très utile pour les médicaments. Et bien ces chiens-là, en plus de bien manger, ont des personnes qui sont payées pour leur faire des caresses tous les jours et s'assurer de leur bien-être moral !

Une fois encore : je comprends.
Mais là pour le coup ça veut simplement dire que des animaux sont plus chanceux que d'autres...
En fonction de ce qu'ils sont, ils vivront heureux en mangeant plus que de raison ou alors ils mourront car ils auront été euthanasiés à cause d'une douleur insoutenable due à des tests réalisés sur eux... Sad


Oui je comprends.
Oui, ça me dépasse.

Je te remercie quand même pour les explications Miss Carotte Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 635

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 13:54

Et sans ces expériences, on aurait quoi?
Allez, en vrac:

- Toute la base de notre médecine en moins (Bah oui, la base de nos médocs viennent de ces expérimentations. Sans cette base, on aurait pas nos traitements.)
- Une médecine vétérinaire très approximative (Qui dit soin, dit test des médicaments. Et sur les bestioles comme les miennes, les vétos ne donnent pas des médicaments au hasard)
- Des tests sur les humains (sans procès derrière bien sûr)
- Des animaux en moins (Pas mal de races de chiens et chats populaires viennent d'expérimentations et de croisements. Les chinchillas, les lapins, les rats et tout ne viennent que de croisements. Le caractère actuel des rats vient aussi de ces expérimentations. Vous avez déjà vu un rat sauvage? Smile )

En passant, non je ne défends pas les expériences sur les animaux, ni les glorifie. Je constate juste le résultat en prenant du recul.

@Korri,
Citation :
Mais là pour le coup ça veut simplement dire que des animaux sont plus chanceux que d'autres...
En fonction de ce qu'ils sont, ils vivront heureux en mangeant plus que de raison ou alors ils mourront car ils auront été euthanasiés à cause d'une douleur insoutenable due à des tests réalisés sur eux... Sad /

Ouais mais si on voit large, tu as des animaux plus ou moins chanceux rien que par rapport à leurs maîtres.
Certains vivront longtemps, dans d'excellentes conditions alors que d'autres mourront sous les coups des leurs maîtres qui les maltraitaient.
Même principe de la vie en fait, sauf que pour beaucoup, c'est moins révoltant que les experimentations.

_________________
Ma bibliothèque perso:
Mes livres sur Babelio.com
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Féminin Age : 20
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 146
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 13:59

On est bien d'accord, l'animal n'a pas choisi d'être là, et malheureusement il y a encore aujourd'hui des expériences bien affreuses (les vaches hublot notamment), mais si tu vas par là un chat n'a pas demandé à être adopté non plus (je caricature).

Le Korrigan a écrit:
Oui nous sommes heureux de pouvoir utiliser des médicaments à foison pour nous

Et nous sommes bien heureux de pouvoir utiliser des médicaments pour soigner nos animaux aussi Smile

Le Korrigan a écrit:
des animaux sont plus chanceux que d'autres...

Tout comme des animaux maltraités sont moins chanceux que d'autres...


Je ne te contredis absolument pas et je suis parfaitement d'accord avec toi, c'est pour ça que je souhaite qu'on trouve des solutions alternatives afin d'arrêter ces tests. Mais comme tu l'as dit également, où en serait la médecine aujourd'hui si nous n'avions pas eu recours à ces tests ? On soignerait encore les gens avec des sangsues ?

Avec plaisir pour les explications, mon but était de pouvoir vous renseigner sur le sujet Smile



PS j'ai des redites par rapport à Ari, j'ai écrit en même temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:03

C'est dans ces moments-là où j'aimerais avoir un petit chat ou un petit rat à câliner en pensant à tout ça... Sad

*je dois résister, je dois résister, je dois résister*
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Féminin Age : 20
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 146
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:05

Ne résiste pas !! Il y en a tellement en attente d'une maison affectueuse
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 635

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:06

Essaie de caliner mes rats, et tu n'auras meme pas besoin de te faire percer la peau pour un piercing.

_________________
Ma bibliothèque perso:
Mes livres sur Babelio.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:09

Je sais bien.
Je suis allé à GamVert dimanche...j'ai horreur de voir des animaux en cage (dans des magasins) et j'ai vu une magnifique petite rate à travers une vitre...on a eu une longue discussion avec les yeux...et je suis parti.

Quand je serais prêt, je larguerais ma moitié et j'aurais pleins de belles boules de poils (ou autres) qui seront heureux dans leur nouvelle maison. Je sais que je craquerais.
Elle est ASV donc si je l'écoutais ce serait déjà le cas...mais c'est trop tôt ^^

Edit :
@Ari : ok, j'adore les piercings ça ne me dérange pas Razz
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 635

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:16

'fin apres les animaleries...
Quand je vois comment ils s'occupent de leurs animaux, et sachant qu'ils ont des attestations et diplômes pour s'en occuper...Je vois rouge.

_________________
Ma bibliothèque perso:
Mes livres sur Babelio.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:22

Raison de plus pour les acheter et leur offrir une nouvelle maison dans laquelle ils seront heureux.

Quand j'entre dans ce genre de magasins, j'ai l'impression de choisir un paquet de gâteau...lequel est meilleur (donc pour le coup, le plus beau, celui qui a des beaux poils, une belle taille et..), ils sont considérés comme des produits et ça, ça me dégoûte.
Je ne parle pas de la façon dont ils sont traités car comme toi Ari, là je vois rouge.

Mais quand j'ai vu les cages à oiseaux (enfin ça ressemblait plus à des vivariums) dans lesquels ils étaient 15 les uns sur les autres (j'ai compté), j'avais juste envie de les relâcher...

Bref, on peut en discuter très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 635

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:27

Bah disons que si les "cages" étaient faites plus régulièrement, que les animaux étaient soignés à temps et s'ils avaient des vraies cages, ça serait déjà un grand pas. De nos jours, les animaux ne sont pas pris pour le plaisir d'en avoir un, mais justement pour les sauver comme tu le dis toi meme.
Le pire étant, c'est qu'ils ont des chinchillas (animaux nocturnes) en plein courant d'air souvent, et sous des lumieres artificielles toute la journée. Ca m'horripile.
On m'a demandé de travailler là dedans, j'ai refusé. Ils ont pas compris pk xD

_________________
Ma bibliothèque perso:
Mes livres sur Babelio.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 14:33

Je suis d'accord.
Après j'imagine que si tu y avais bossé, ça aurait permis (juste à ce niveau là) d'avoir un élément un peu plus consciencieux pour accomplir cette horrible tâche qui est la vente des animaux...
Je pense que si j'avais bossé dans ce genre d'endroit, j'aurai été viré depuis longtemps parce-que j'aurai ouvert toutes les cages Razz

Enfin j'en plaisante mais c'est comme les vétos et ASV (Misse Carotte le dira peut-être), on prend du recul vis-à-vis de tout ça et on se contente de faire ce pour quoi on est là.
Mais je ne pense pas que moi j'aurai la force de le faire.

Il en va de même pour les soins apportés aux animaux...voir un animal souffrir est une réelle agonie. J'ai plus d'empathie pour un animal que pour un humain. J'ai bossé dans la Police, j'ai vu beaucoup de personnes souffrir moralement et physiquement et ça ne m'a jamais plus touché que ça.

Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Masculin Age : 25
Inscrit le : 28/09/2016
Messages : 111
Livre en cours : le livre perdu des sortilléges

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 15:20

moi je suis contre le petit confort des hommes au mépris des autres espèces.

Nous sommes six milliard et forcément cela entraine des maladies, et bien je vais peut être paraitre choquant mais lorsque les animaux sont trop nombreux les maladies arrivent pour réguler le nombre alors pourquoi pas pour nous? Je ne dit pas qu'il faut rien faire non plus et laisser la race s'éteindre mais de la à chercher des avancés scientifique pour tout et n'importe quoi, et pour en arriver la ou on n'en est dans ce qui ressemble tout de même aux abysses de ce que l'on appelle l'humanité.

On va me dire que lorsque je serais malade je serais bien content de ses progrès, moi je répondrais que les animaux ont toujours été plus humain que nous et pour cela je me ressent parfois comme Korrigan plus proche d'eux. Et je préfèrerais mourir que d'être mis en cage de ca je suis sur.

Mais lorsque un chat arrive affamé dans mon jardin je le nourris et j'en prend soin car il est évident qu'on ne lui a pas appris à survivre et l'entraide me vient naturellement. Seulement jamais je ne me prendrais pour leurs maitre. Je n'ai pas de haine contre les hommes je suis seulement triste de leur aveuglement et de leurs incapacités à voir la beauté dans les choses qu'ils détruisent, car il apprennent peux à peux à s'insensibiliser pour ne plus souffrir de la douleur qu'ils infligent au autres. Bref à peine sont il né qu'ils ne sont déjà plus vraiment vivant .
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 635

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 19:06

Le Korrigan a écrit:
Je suis d'accord.
Après j'imagine que si tu y avais bossé, ça aurait permis (juste à ce niveau là) d'avoir un élément un peu plus consciencieux pour accomplir cette horrible tâche qui est la vente des animaux...
Je pense que si j'avais bossé dans ce genre d'endroit, j'aurai été viré depuis longtemps parce-que j'aurai ouvert toutes les cages Razz


Bah perso, j'aurais tout bougé, tout changé et interdit de vendre des chinchillas xD

Citation :

Il en va de même pour les soins apportés aux animaux...voir un animal souffrir est une réelle agonie.

On en parlait avec mon véto quand j'ai emmené le rat. Il me disait ne plus prendre de rats chez lui alors que c'est son animal préféré. Mais le fait de les voir souffrir et de devoir les euthanasier lui-même le touchait trop.

_________________
Ma bibliothèque perso:
Mes livres sur Babelio.com
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Féminin Age : 20
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 146
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 19:24

Le Korrigan a écrit:
Enfin j'en plaisante mais c'est comme les vétos et ASV (Misse Carotte le dira peut-être), on prend du recul vis-à-vis de tout ça et on se contente de faire ce pour quoi on est là.

ça dépend, j'ai déjà vu des vétos arrêter de prendre le temps de rassurer et caresser la bébête, tout comme j'ai déjà vu le parfait contraire ^^ ça dépend de la personne et de la volonté d'éviter de mécaniser les gestes. Les deux se comprennent Smile


Caracole, non les maladies ne sont pas là pour réguler les populations. La nature n'a pas de but, elle n'est pas finaliste, elle ne "crée" rien pour une raison particulière. Et "ne rien faire" ne va certainement pas aboutir à l'extinction de la "race" humaine.
Les avancées scientifiques ne sont certainement pas pour tout et n'importe quoi, elles visent à comprendre, apprendre, et utiliser le monde qui nous entoure. La science est sans jugement, elle est composée de faits. Le reste est du ressort de celui qui utilise la découverte. Il ne faut pas tout mélanger.
Oui on est en surpopulation, c'est pas pour autant qu'il faut laisser tout le monde crever.

Caracole a écrit:
On va me dire que lorsque je serais malade je serais bien content de ses progrès, moi je répondrais que les animaux ont toujours été plus humain que nous

mmmh j'ai du mal à saisir le rapport entre les deux parties de ta phrase silent C'est pas parce que tu es plus proche des animaux que tu ne veux pas te faire soigner pour autant... Une personne malade ne l'a pas mérité que je sache... Un enfant atteint de la mucoviscidose n'a rien demandé non plus, autant chercher comment améliorer ses conditions de vie, au même titre qu'on fait des recherches sur le bien-être animal (en labo, élevage, et de compagnie)...

Caracole a écrit:
Seulement jamais je ne me prendrais pour leurs maitre.

Se "prendre pour son maître" ne veut pas dire agir en dictateur avec lui. Personnellement mes animaux je les considère comme de ma famille, et c'est le cas de la plupart des gens qui ont des animaux. Et dans le développement et l'éducation d'un chien, pour son bien être psychologique, il est nécessaire de montrer de l'autorité et d'être le "maître". Et c'est naturel. Nécessaire.

Sans vouloir t'offenser, je pense que tu caricatures beaucoup la société. Certes elle est peu glorieuse, mais un individu n'est pas le reflet de la société. Non nous ne sommes pas insensibilisés, je dirais même que nous nous sensibilisons de plus en plus (cause animale, cause écologique et environnementale, qui ont connu un essor monumental ces 10 à 30 dernières années).
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Masculin Age : 25
Inscrit le : 28/09/2016
Messages : 111
Livre en cours : le livre perdu des sortilléges

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 20:34

en premier lieux les maladies apparaissent plus facilement lorsque la concentration d'individu est importante et a donc un rôle de régulateur, la nature peut également réguler par la chaine alimentaire et cherche a créer une harmonie de part l'évolution ou chaque espèce ce trouve avoir un rôle précis. Dire qu'elle na pas de but est faux et nous sommes en surpopulation précisément parce que nous nous sommes extrait du schéma de part notre singularité.

Je comprend que le mot maitre puisse avoir une autre définition pour toi mais tu admettras qu'il est révélateur d'une habitude de l'homme à se voir supérieur en générale. Je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il soit nécessaire de prouver son autorité il y a des façons plus sereine de créer un lien avec un animale comme avec un enfant. C'est naturel en effet mais les animaux eux même ne procède pas toujours de cette façon. Il y à toujours une relation de protecteur et de protégé en effet si cela peut nous rejoindre.

Je ne caricature pas, je ne porte pas de jugement, je constate simplement que nous en arrivons à devoir sauver les animaux de notre propres espèce (ce que nous faisons pas assez bien en vue de toute les espèces disparut) et nous pouvons être qualifié d'espèce la plus instable de la terre.

Mais cela ne m'empêche pas d'aimer les hommes, et de leurs attribuer des qualité d'amour puissant et de belle complexité qui leur son unique.

Et effectivement le rapport entre mes deux phrases n'est pas très claire Smile

Pour finir de part notre position quelque peut différente des autres espèce nous pourrions être tenté de nous voir justement comme des protecteurs et non plus comme des dominateurs.

Merci pour le débat et pardon pour les fautes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fidèle
avatar

Masculin Age : 27
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 635

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 20:57

Caracole a écrit:
en premier lieux les maladies apparaissent plus facilement lorsque la concentration d'individu est importante et a donc un rôle de régulateur, la nature peut également réguler par la chaine alimentaire et cherche a créer une harmonie de part l'évolution ou chaque espèce ce trouve avoir un rôle précis. Dire qu'elle na pas de but est faux et nous sommes en surpopulation précisément parce que nous nous sommes extrait du schéma de part notre singularité.

Ca s'appelle juste un rapport de proportionnalité. Couplé à certains problèmes de société et autres,...Beh ça donne des catastrophes sanitaires telles qu'on peut en voir partout dans le monde.
De dire que les maladies apparaissent là où il y a du monde, c'est à la fois une évidence (exemple con, la varicelle) et une bêtise tant il y a de facteurs autour. (Afrique - SIDA - pauvreté - peu d'accès à la contraception, aux soins et aux vaccins)

Citation :
Je comprend que le mot maitre puisse avoir une autre définition pour toi mais tu admettras qu'il est révélateur d'une habitude de l'homme à se voir supérieur en générale. Je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il soit nécessaire de prouver son autorité il y a des façons plus sereine de créer un lien avec un animale comme avec un enfant. C'est naturel en effet mais les animaux eux même ne procède pas toujours de cette façon. Il y à toujours une relation de protecteur et de protégé en effet si cela peut nous rejoindre.

S'il n'y avait que l'homme...
Les rats: un mâle alpha, des sous-fifres, ceux qui ne se soumettent pas se font lyncher, aucune pitié pour les blessés/malades qui peuvent crever en silence. Même auprès des humains, les rats tentent de s'imposer comme supérieur (et je sais ce que je dis.)
Les lions: Un mâle dominant par groupe, qui va sauter toutes les femelles par soumission au dominant. Si un mâle plus fort bat le chef, il en est le chef.
Les chat: On vit chez un chat, on ne vit pas avec un chat. Un chat fait ce qu'il veut de toi. Ce n'est pas qu'une fantaisie, mais une sacré réalité. C'est le chat qui rythme ta vie, pas l'inverse.
Et pourquoi tu dis que les animaux ne procèdent "PAS TOUJOURS" de manière autoritaire, alors que tu généralises sur l'homme?

Citation :
Je ne caricature pas, je ne porte pas de jugement,
Tu ne caricatures pas, tu généralises et de manière extrême.


Citation :
je constate simplement que nous en arrivons à devoir sauver les animaux de notre propres espèce (ce que nous faisons pas assez bien en vue de toute les espèces disparut) et nous pouvons être qualifié d'espèce la plus instable de la terre.
Des milliers, voire millions, possiblement milliards d'espèces ont disparu de la Terre avant même qu'un truc ressemblant a un homme ait foulé la Terre. Il n'y a pas que les hommes qui font disparaitre les animaux hein.

Citation :

Pour finir de part notre position quelque peut différente des autres espèce nous pourrions être tenté de nous voir justement comme des protecteurs et non plus comme des dominateurs.

Parce que les autres espèces ne tentent pas de dominer?
Si on part sur une notion de territoire, il y a domination. Smile

_________________
Ma bibliothèque perso:
Mes livres sur Babelio.com
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Masculin Age : 25
Inscrit le : 28/09/2016
Messages : 111
Livre en cours : le livre perdu des sortilléges

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 21:30

ok tu démonte mes arguments les uns après les autres sans leur chercher de logique mais il en on pourtant une, je ne dis pas que la domination n'existe pas je dis que l'homme a assez de ressources pour commencer a essayer de faire sans.

Oui je généralise en parlant de la race humaine, évidement nous ne somme pas tous les même, je me contente de regarder le résultat globale pour étayer mes propos.

Evidement les maladies touchent plus les pauvres puisque les recherches et les capacité sont inégale, je n'ai jamais dis le contraire et c'est un problème tout autre auquel l'homme se doit bien sur de faire face.

Bien sur la terre a à vu millier de catastrophe, et l'homme n'est qu'un point minuscule dans l'histoire qui serra effacé un jour. Seulement une possibilité nous est offerte, choisir de poursuivre le trouble ou essayer de créer un monde plus harmonieux, sachant bien sur qu'il serra détruit de toute façon, dans mille ou cent mille ans.

Les autres espèces dominent par nécessité de survie, l'homme n'a pas besoin de la domination pour survivre.
Tu dira peut être que je suis un rêveur, mais j'espéré qu' un jour tu me rejoindras, et le monde pourras êtres un rêves. John Lennon a tout dit Wink
Revenir en haut Aller en bas
Grand Roi
avatar

Masculin Age : 26
Inscrit le : 12/12/2012
Messages : 5654
Localisation : le grand Est !

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 21:45

Travaillant sur des animaux je rejoins tout à fait ce qu'a dit Miss Carotte qui a pu expliquer les choses calmement et objectivement Smile

_________________
“ La véritable violence, la violence la plus impardonnable - je m'en suis rendu compte-, c'est surtout celle que l'on s'inflige à soi-même quand on a trop peur d'être qui nous sommes vraiment." - Sense8
Revenir en haut Aller en bas
Bavard
avatar

Féminin Age : 20
Inscrit le : 15/02/2016
Messages : 146
Localisation : Nantes

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Nos petites Boules de Poils   Mer 19 Oct - 21:58

Je soutiens Ari et vais développer un peu également mon point de vue :

Caracole a écrit:
les maladies apparaissent plus facilement lorsque la concentration d'individu est importante

Faux. Un maladie n'apparaît pas à cause de la concentration d'individus. Elle apparaît, point barre. C'est aléatoire (mutation et compagnie), complètement random. Ensuite SI elle est en mesure de se propager, viable etc, elle se propagera en effet généralement plus facilement lorsque la concentration d'individus est importante. Mais c'est pas parce qu'il y a une plus forte concentration qu'il y a des maladies qui apparaissent comme ça.

Caracole a écrit:
la nature peut également réguler par la chaine alimentaire et cherche a créer une harmonie de part l'évolution ou chaque espèce ce trouve avoir un rôle précis

Archi-faux. La nature n'est pas un dieu tout puissant qui a fait apparaître les espèces et les a rendues parfaites. Une chaîne alimentaire résulte d'un équilibre en constante évolution. Il n'y a pas d'harmonie divine et encore moins de finalisme !! Tout n'est que le résultat de l'évolution, qui est un processus qui se base sur des événements aléatoires, et qui sont conservés ou non selon leur fitness, c'est-à-dire s'ils ont une valeur sélective. L'évolution n'est pas améliorative ! D'ailleurs les cerfs ont des bois tellement grands qu'ils se cognent aux arbres, ou parfois restent coincés dans les bois d'un autre cerf lors de parades, si tu appelles ça être apte à la survie...
Donc dire qu'elle a un but est une énorme bêtise. Gigantesque ânerie d'un point de vue scientifique.

Caracole a écrit:
Je comprend que le mot maitre puisse avoir une autre définition pour toi mais tu admettras qu'il est révélateur d'une habitude de l'homme à se voir supérieur en générale.

Tu te sens peut-être supérieur, mais ça n'est pas mon cas.

Caracole a écrit:
Je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il soit nécessaire de prouver son autorité il y a des façons plus sereine de créer un lien avec un animale comme avec un enfant. C'est naturel en effet mais les animaux eux même ne procède pas toujours de cette façon. Il y à toujours une relation de protecteur et de protégé en effet si cela peut nous rejoindre.

J'ai pas dit que faire preuve d'autorité c'est pas serein, ni protecteur... Seulement un chien, pour reprendre mon exemple, a besoin de règles fixes pour se développer psychologiquement. Bien sûr qu'il faut de la douceur, de l'amour, de la protection ! Mais il faut aussi lui imposer des règles et avoir un minimum d'autorité ! Il en a besoin. Comme l'a très bien montré Ari d'ailleurs (Toxoplasma gondii !!!! XD). Un chien à la base c'est un loup, un loup est dominé par le mâle alpha. Je te dis pas de lyncher ton chien, mais juste d'avoir un peu d'autorité pour qu'il évolue dans un environnement qui lui est adapté. C'est pour son bien-être.
D'ailleurs c'est exactement la même chose pour un enfant, il a besoin de règles et d'un minimum d'autorité pour se développer correctement.

Caracole a écrit:
Oui je généralise en parlant de la race humaine, évidement nous ne somme pas tous les même, je me contente de regarder le résultat globale pour étayer mes propos.
Juste, s'il te plaît, ne parle plus de "race humaine" une race, c'est au sein d'une espèce. Il n'y a pas de races humaines.

Après je suis d'accord, on détruit des choses qu'on ne devrait pas détruire, on crée des troubles qui ne seraient pas là sans nous, mais les choses sont plus complexes que ça. Et c'est parce qu'elles sont si complexes qu'il ne faut pas sauver le panda...


PS : Age, merci c'était mon but Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 

Nos petites Boules de Poils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Boules de poils & Cie
» Boules au chocolat (pour les Gourmandes)
» Boules de pomme de terre panée
» Petites boules à la noix de coco ou au chocolat
» [Maquette] - BIG THUNDER MOUNTAIN - p.8 / Phantom Manor p.1 /Le Chateau D'Oreilles p.7/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lecture-imaginaire :: Détente :: Discussions générales-